Campagne des Soleils Morts

Pathfinder dans l'espace… pace… pace…

Modérateur : J. Blackmore

J. Blackmore
Traceur de pentacle
Messages : 181
Inscription : 25 août 2007, 11:30

Re: Campagne des Soleils Morts

29 janv. 2022, 17:28

Nos héros cheminent à travers le champ d’astéroïdes mais le danger guette et lorsque deux intercepteurs de la flotte charogne fondent sur eux, ils savent qu’une lutte à mort est sur le point de s’engager. C’est leur baptême du feu mais ils restent concentrés car leur ennemi, surentraîné, est sans concession. Le Sunrise Maiden souffre mais tiens bon et lorsqu’enfin le combat est gagné, c’est une carcasse à l’agonie qui regagne difficilement la sécurité d’Absalom.

Pendant le retour vers la station, le groupe prend connaissance des données piratées dans le serveur central de l’Echine du Dévoreur. Ils recueillent plusieurs renseignements importants sur l’organisation interne du culte du Dévoreur, sur les actions et projets de la cellule de Castrovel. Mais c’est dans le module des connaissances sacrées du culte que se trouve le plus intéressant. En effet, l’Echine du Dévoreur se consacrait à l’étude des prédictions énigmatiques d’une prophétesse elfe nommé Nyara. Le décryptage de toutes ces prédictions, compilées dans un ouvrage au titre évocateur de « L’Entropie de l’existence et le glorieux avènement du néant », était le projet unique de cette cellule. L’une d’elle, notamment, était jugée prioritaire : « Dans la gueule des Douze se trouve la clef. En vérité, la fin de tout sera. Quand le genou rencontre la gorge, jusqu’à ce jour. Le tourbillon grossissant implose, magnifiquement ». Pour nos héros, aucun doute n’est possible, cela fait référence au Dégénérateur Stellaire.

A partir de là, les pièces du puzzle commencent à se mettre en ordre. Tahomen a trouvé les coordonnées de la clé dans le temple des Douze et les a transmises à la cellule de l’Echine du Dévoreur qui se sont immédiatement mis en route. Les données de la transmission de Tahomen sont trop endommagées pour en révéler le contenu le plus vital et, comble de l’ironie, il semble que la flotte charogne soit elle aussi sur les traces du Dégénerateur Stellaire. C’est ce que nos héros annoncent lors du débriefing avec Mr Park.

A Absalom, Ils se renseignent sur le Culte du Dévoreur mais mis à part les informations dont ils disposent déjà, toutes leurs tentatives pour trouver des indices au sujet des cultistes s’avèrent stériles. Au bout du compte, ils se rangent à l’avis d’Hadès et décident de privilégier la piste de la Flotte Charogne car pour eux ce n’est pas un hasard de croiser son chemin à deux reprise sur des missions ayant comme point commun le Dégénérateur Stellaire. Lorsqu’ils apprennent des Starfinder que l’ambassadeur d’Eox à Absalom, son excellence Gevalarsk Nor, dirige à Orphys le Ministère de l’Eternelle Vigilance, ils demeurent réticents à le mettre dans la confidence. Mais, étant donné que la mission de ce ministère consiste à centraliser et à traiter tous les rapports concernant les potentielles activités de la Flotte Charogne, ils n’ont d’autre choix que de le rencontrer pour avoir son appui. Ce dernier reçoit volontiers les « Héros d’Absalom » et leur assure qu’il préviendra de leur arrivée Wanéda Trux, la directrice en charge de ce service bureaucratique.

La « Vierge du Soleil Levant » étant au radoub pour de longues réparations, Mr Park mettra à disposition une navette pour le voyage vers Eox. Celui-ci leur annonce également qu’il renforce leur équipe avec une nouvelle recrue.

Tic-Tac, l’heure tourne…
Dis, t'as pas 100 pex?
J. Blackmore
Traceur de pentacle
Messages : 181
Inscription : 25 août 2007, 11:30

Re: Campagne des Soleils Morts

14 avr. 2022, 11:51

Une fois rejoint par Cobol23, la nouvelle recrue ORI de l’équipe, le signal de départ est donné et le vaisseau de transport léger s’envole pour Eox. Après un voyage de quelques jours, no héros émergent à proximité de la Planète morte. La surface entièrement calcinée et le colossal cratère de la taille d’un sous-continent témoignent de la catastrophe qui frappa le peuple élébrien bien avant la faille. Cette ambiance de fin du monde est d’autant plus renforcée que le sol de la planète ne présente que de rares ilots de civilisation à peine éclairés.

Après avoir été contrôlé par la station orbitale de combat, le vaisseau est orienté vers le spatioport d’Orphys. Sous l’œil vigilant des soldats goule, nos héros franchissent la douane et les services d’immigration et prennent un robot taxi pour le secteur de l’Epissure et le Ministère de l’Eternelle Vigilance. Orphys est protégée par un dôme protecteur qui permet aux rares vivants peuplant la cité de mener une vie à l’abri des terribles radiations et conditions climatiques qui ravagent la surface de la planète. Dire que la priorité d’Orphys réside dans le confort de ses habitants serait une gageure.

Cité industrielle au service de la production des nécrogreffes, le secteur de l’Epissure, comme l’immense majorité des quartiers d’Orphys, est à l’abandon tel un bidonville d’Akiton : rues aux bâtiments pour la pluparts abandonnés, ruelles sinistres à l’éclairage inexistant, usines tentaculaires laissant échapper une odeur nauséabonde constante. Le taxi stoppe enfin devant une bâtisse défraîchie à deux étages et dont les néons vacillants indiquent le Ministère de l’Eternelle Vigilance. A l’intérieur, une salle d’attente d’un autre âge se termine par un bureau unique derrière lequel se tient une goule d’origine humaine, sans doute Wanéda trux.

En attendant de la rencontrer, ils font la connaissance d’un humain nommé Shan Goulding, ouvrier dans une usine de nécrogreffe. Celui-ci vient dénoncer un collègue de travail, Frenzel, qu’il soupçonne d’être complice de la Flotte Charogne. Une fois que Shan en a terminé ici, la directrice Wanéda Trux reçoit le groupe. Après une présentation de sa fonction et du rôle du ministère, elle répond aux questions de nos héros et leur fourni deux rapports qui lui semble les plus pertinents. Un concerne un incident à l’usine Fleshworn tandis que le second est un témoignage provenant d’une vétérane de la flotte éoxienne. L’enquête peut débuter.

Les ateliers Fleshworn : Voxel Darksend, le contremaître des lieux reçoit le groupe et leur confirme la disparition d’une énooorme quantité de marchandise provenant d’une cuve. Un insigne de la Flotte Charogne a été retrouvé sur les lieux du délit et la cuve a semble t’il été sabotée. Coïncidence, Shan Goulding travaille dans cette usine et devient suspect aux yeux du groupe, de même que Frenzel le demi-elfe. Beaucoup d’incertitudes persistent et les investigations piétinnent. Tout le monde paraît suspect tant le vol est audacieux et les mobiles nombreux.

Le domicile de la vétérane : Grétale Rapinder habite en collocation un modeste appartement. Lorsque le groupe arrive sur les lieux, une conversation agitée provient de l’intérieur. Un trio de soldats de la 5e Escadre de la Flotte Eoxienne s’en prend à Grétale en la qualifiant de traitre à la vrai Eox et qu’elle ne mérite pas leur pitié. Sentant que la situation s’aggrave, le groupe fait irruption et le combat s’engage. Les goules, aidées par leurs capacités de paralysie, font retraite en promettant à Grétale une courte existence. Saine et sauve, la goule remercie nos héros, réitère son témoignage et leur donne accès à la chambre de Harvinne Nessex, également vétérane de la 5e Escadre. La fouille des lieux permet de récupérer une partie de son journal intime. Il révèle la déception d’Harvinne sur la politique d’Eox et son intention de rejoindre la Flotte Charogne. Pour cela, elle compte rencontrer le « rongemoelle », son contact. Après cela le groupe décide de retourner au ministère pour faire une pause et débriefer Wanéda sur les indices qu’ils ont trouvé.

Sur le chemin du retour, Wanéda les contacte pour les avertir que des assassins sont sur leurs traces. Un piège grossier les attend sur le chemin du retour et nos héros s’y jette volontairement. Cependant les adversaires, des nihilis, se révèlent sérieusement coriaces et il leur faut toutes leurs ressources pour se sortir de ce mauvais pas. Après une période de repos, ils rejoignent Wanéda qui leur révèle qu’un rongemoelle appelé Xérantha Mortrant vit en ermite au-delà du dôme protecteur, à environ deux heures de marche dans les terres sauvages. Le groupe décide de s’y rendre et entreprend une randonnée dans les terres désolées composée de profonds canyons aux formes étranges, de plateaux aux formes irrégulières et de champs d’ossements. Ils débouchent sur une zone de cultures entourant une hutte délabrée. Mais ce qu’ils remarquent tout d’abord est la curieuse et colossale créature qui déambule dans ce singulier jardin…
Dis, t'as pas 100 pex?
J. Blackmore
Traceur de pentacle
Messages : 181
Inscription : 25 août 2007, 11:30

Re: Campagne des Soleils Morts

06 juin 2022, 12:48

Cette créature magique, identifiée par Bénie comme étant un Ellicoth semble paisible mais le groupe, soupçonneux, reste à bonne distance pour échafauder un plan. Tandis qu’Hadès, invisible grâce à ses nouveaux gadgets, traverse discrètement le jardin pour se rendre dans la hutte, le reste de l’équipe approche de la propriété. Dès qu’ils pénètrent dans le jardin, la bête, furieuse, attaque. Yasna est la première victime de la charge de la bête. Darilian, cours se cacher dans les pousses du jardin et manque d’être enchevêtré par ce qui se révèle être des buissons constitués par de fins ossements souples aux motifs complexes assemblés avec de la peau et de fins cartilages. Le combat est acharné car la créature, immense, est difficile à blesser.

De son côté, Hadès pénètre discrètement dans la hutte. Attirée par de faibles bruits, Xérantha sort de sa cachette, ses sens aux aguets. Hadès tente une attaque surprise qui échoue et Xérantha réplique en vain. Le duel qui s’engage dévaste l’intérieur de la hutte sans déclarer de vainqueur. Une fois l’Ellicoth vaincu, le reste du groupe vient en renfort d’Hadès. Il pousse la rongemoelle dans ses retranchements et elle préfère finalement s’enfuir plutôt que périr. Hélas pour elle, un tir bien ajusté stoppe net sa course. Le calme revient et nos amis s’accordent une pause avant de fouiller les lieux. Outre des créditsticks, ils trouvent dans un sac fabriqué avec l’organe séché d’une créature quelconque un bloc de donnée endommagé et qui ne peut pas être piraté en l’état. La piste s’arrête ici et le groupe décide de rentrer à Orphys.

Parvenus dans la gorge des crânes, Ils sont interpellés par une voir féminine à l’accent éoxien. C’est le capitaine Zeera Vesh de la flotte charogne. Elle invective le groupe en leur déclarant qu’elle va les détruire et réussir là où ses laquais ont échoué et qu’ainsi ils ne se mêleront plus des affaires de la flotte charogne. Pendant son discours, des soldats osseux s’extirpent des parois d’ossements pour leur faire face. Le combat s’engage alors.

Tandis que les squelettes contiennent le groupe, Zeera vesh utilise son fusil de précision pour les affaiblir. Hadès utilise à nouveau son champ de camouflage pour s’éloigner et répliquer contre la capitaine. Minus, après s’être débarrassé de ses opposants, profite de l’enraillement de l’arme de la capitaine pour foncer à son contact. Darilian, de son côté, tente vainelent de se cacher dans la paroi d’ossements. Minus, grâce au sceau de disruption placé sur son arme, commence à blesser sérieusement son adversaire, mais elle réussit malgré tout à le désarmer et à jeter l’arme dans le bassin bouillonnant. Une fois les soldats détruits, le groupe en entier affronte Zeera qui fait preuve d’une remarquable résistance. Le combat est long, acharné et Zeera est vaincue. Malheureusement Bénie est elle aussi à terre, gravement bléssée par la capitaine. Nos amis ont dû mobiliser toutes leurs ressources et s’est exténués qu’ils atteignent le dôme d’Orphys puis le Ministère de l’Eternelle Vigilance.

Après un long repos, l’équipe inspecte le module de données trouvé sur Zeera. Ce dernier révèle de précieuses informations, extraites du serveur de données de l’Echine du Dévoreur, la base secrète de la cellule du culte du Dévoreur. Ils apprennent ainsi que les membres du culte, en se basant sur les prophéties de Nyara, ont quitté leur base pour partir à la recherche de la Porte des Douze Soleilsdans un lointain système stellaire appelé Néjéor. La signature des données correspond à celle du pirate qui a modifié les fichiers du système informatique du culte. Ils ont ainsi la confirmation que la flotte charogne s’est bien rendue dans la base du culte et a bien eu accès à sa base de données, découvrant dès lors la destination des cultistes. Concernant le bloc de données de la rongemoelle, le groupe apprend la conspiration de Vesh pour les éliminer et les liens entretenus avec Xérantha et Harvine Nessex.

Avant de partir, nos héros confient à Wanéda le bloc de données de Xérantha en espérant qu’elle puisse en tirer d’autres informations sur des complices de Zeera Vesh. Et c’est avec un énorme soulagement que l’équipe quitte Eox, même s’ils savent très bien que le plus dur est devant eux…
Dis, t'as pas 100 pex?
J. Blackmore
Traceur de pentacle
Messages : 181
Inscription : 25 août 2007, 11:30

Re: Campagne des Soleils Morts

24 juin 2022, 18:59

Le Sunrise Maiden émerge du drift en banlieue d’Absalom puis s’amarre au hangar qui lui est dédié. Le groupe décide de contacter M. Park avant de s’autoriser une pause festive. Le débriefing est plutôt rapide. Park leur annonce que le rétrofit du vaisseau prend plus de temps que prévu car il n’a connu aucune mise à jour depuis 75 ans et les améliorations apportées obligent les ingénieurs à remplacer certains composants essentiels. Nos héros ont donc quartier libre pendant plusieurs jours qu’ils mettent à profit pour faire la fête, s’équiper et s’améliorer.

Au matin du surlendemain, un visiteur vient sonner à leur suite. C’est Jabaxa, le leader du gang du Niveau 21. Il vient proposer une affaire au groupe : une de ses connaissances a besoin d’une équipe compétente et discrète pour une mission qu’elle qualifie de « simple ». Après l’accord de nos héros, Jabaxa leur indique que son contact, Diamant, a son affaire dans une boutique du quartier de Bienbas. Pourvoyeur de logements et d’espaces commerciaux abordables, Bienbas est le plus vaste et le plus sûr des quartiers du Pic. Comme les quartiers pauvres mais tendances partout ailleurs, Bienbas est décrié par les habitants fortunés de l’Œil alors même qu’ils succombent à son attrait. La présence des services de maintien de l’ordre est rare, sauf en cas de raids, et c’est le puissant gang des Bas-foreurs qui veille à ce que le quartier reste relativement sûr. Diamant à son commerce au fond d’une allée crasseuse. Sa boutique propose un étonnant choix d’armes et armures. Quoi qu’il en soit, le groupe est accueilli par une Ysoki au pelage blanc. Elle est flanquée de 2 shobads qui semblent assurer la sécurité. Diamant a besoin d’une équipe pour retrouver un objet qu’un de ses employés qui lui a dérobé. Cette mission doit être accomplie rapidement et dans la discrétion car cet objet est sous sa garde.

Pendant la conversation, Minus remarque le bracelet de Diamant et semble en déduire l’appartenance de Diamant à la Ligue Dorée, un puissant cartel interplanétaire. Nos héros acceptent la mission dont la rétribution atteint non seulement 20000 crédits mais est agrémentée d’une réduction sur les équipements qu’elle propose ; bien entendu pas sur le matériel proposé en façade mais sur celui qu’elle dévoile au groupe, situé dans un hangar secret en contrebas de la boutique. Il est rempli de matériel hightech certainement issu du marché noir.

L’objet dérobé est un cube et Talbot, le voleur, s’est enfui sur Akiton, une planète mourante du système du pacte. Akiton est réputée pour faciliter la disparition des criminels et il ne serait pas étonnant que Talbot souhaite y monter une affaire fructueuse avant de s’évanouir dans la nature. Un contact attendra nos héros à Maro, la capitale d’Akiton. Il devrait leur donner la dernière localisation connue de Talbot.

Akiton la Rouge est une planète mourante, en déclin depuis l’avènement du drift. Laissée aux mains des quelques rares fortunés encire restants, des mafias et d’une administration corrompue. Maro, sa capitale nichée dans la faille qui ceinture la planète, n’est plus que l’ombre d’elle-même, impuissante face à son agonie. Un immense tag peint à la sortie de l’astroport résume à la perfection la situation : »Cassez-vous, cette planète est fauchée ». Le contact de Diamant, un ysoki, attend le groupe à la sortie de l’astroport. Dans un bar situé en face du bâtiment, il informe nos héros que Talbot a pris une navette pour un village minier dénommé Tash.

Le groupe suit donc la piste de Tash. Tash est à environ 3 heures de route de Maro, situé en plein cœur du no man’s land d’Akiton mais le voyage en vaisseau ne prend que 20 minutes. C’est un groupement de bâtiments en piteux état que le déclin financier a frappé de plein fouet. Le seul point notable est le vaisseau au blason du culte d’Abadar qui est stationné sur l’unique piste d’atterrissage de l’agglomération. Nos héros se rendent au bar, seul endroit notable du coin. Quelques familles sont attablées mais l’endroit est plutôt calme. La salle est séparée en deux par un champ de force et de l’autre côté, dans un coin est assis, flanqué de 2 gardes du corps vesk, un Shirren en habits corporate de l’Abadarcorp. Talbot est une personnalité reconnue à Tash et il est même vu comme un bienfaiteur. Son système d’enrichissement et de transformation du tastheron va redonner la prospérité à la ville. Tous ici le porte aux nues.

Peu de temps après, ils sont invité à la table du Shirren pour discuter de Talbot. Philt, c’est son nom, est le représentant local de l’Abadarcorp. Il explique que Talbot l’a contacté pour lui proposer l’exclusivité sur un carburant alternatif permettant le déplacement drift. Très intéressé, il s’est vu offrir un échantillon mais peu de temps après avoir quitté Akiton, ce fameux carburant s’est retransformé en tastheron. Ce contrat juteux s’est révélé être une arnaque et, selon les propres mots de Philt, personne n’arnaque l’Abadarcorp. Puisque le groupe est également à Tash à cause de Talbot, Il lui propose alors une association : nos héros font leurs affaires ici et remettent Talbot vivant à Philt qui s’occupera du cas Talbot, laissant le groupe dans l’ombre. Le marché est scellé et nos héros partent en véhicule terrestre vers la mine où est sensé se trouver l’escroc.

La mine est située dans une zone très accidentée à environ 2 heures de route de Tash. Le véhicule de nos héros est un antique camion plateau à vitesse manuelle et c’est déjà un miracle qu’il puisse encore rouler. La première partie du voyage se passe sans encombre et Darilian, au volant du véhicule, parvient à maintenir une allure convenable. Et c’est au moment où l’attention se relâche qu’un groupe de maraudeurs passe à l’action. Surgissant des crêtes environnantes, un buggy et 2 motos fondent sur nos héros. La poursuite s’engage, les échanges de tir sont nombreux mais imprécis. Bennie parvient à hébéter le pilote d’une des motos qui chute, Darilian attend patiemment que l’autre moto le double pour la percuter mais cela ne vient pas, au contraire. Le passager de la seconde moto dégaine un lance-roquette et tire sur la falaise au-devant. Les éboulis dévalent les pentes du canyon et Darilian tente avec succès un drift et, dans un énorme nuage de poussière rouge, permet au véhicule de se retourner dans l’autre sens puis de repartir en trombe. Surpris par la manœuvre, Minus est éjecté du plateau arrière et se retrouve à la merci des éboulis qu’il parvient miraculeusement à éviter. Pendant ce temps le camion repart vers l’avant et percute de face le buggy dont le conducteur meurt sous l’impact. Le combat s’annonce sans concessions car tandis que Minus se relève, une moto fend le ciel au-dessus des éboulis et un point rouge éclaire sa poitrine…
Dis, t'as pas 100 pex?
Avatar de l’utilisateur
Enormatro
Maître du Culte
Localisation : TOULOUSE
Messages : 4933
Inscription : 31 mai 2007, 22:29

Re: Campagne des Soleils Morts

03 juil. 2022, 21:50

Je suis pas fan des dernières lignes de ce résumé au demeurant passionnant...
- Pardon, M'sieur, elle est à vous la hache à deux mains ?
- Oui ?
- Bon, vous voudriez bien l'enlever de mon crâne, parce qu'elle me gêne pour boire ma bière.
[---]
- Merci, trop aimable ...

Revenir à « Starfinder »